PLATEFORME HAÏTI.BE

 

Éducation, Enfance, Santé, Agriculture, Droits de l'Homme, Culture

PLATEFORME HAÏTI.BE

 

Éducation, Enfance, Santé, Agriculture, Droits de l'Homme, Culture

PLATEFORME HAÏTI.BE

 

Éducation, Enfance, Santé, Agriculture, Droits de l'Homme, Culture

PLATEFORME HAÏTI.BE

 

Éducation, Enfance, Santé, Agriculture, Droits de l'Homme, Culture

Nos Projets

Projets réalisés par les membres de plateformehaiti.be

A l'agenda

03
Nov
Espace Senghor, 366 chaussée de Wavre - 1040 ETTERBEEK
Date : 3 novembre 2017, 09:30

Forum 3 novembre 2017 : « L’auto-développement en Haïti : rêve ou réalité ? »

Présidente de AFLIDEPA

aflidepaEn tant qu’organisation haïtienne, AFLIDEPA travaille à améliorer les conditions de vie des femmes et de leurs familles en promouvant des activités tant agricoles et d’élevage que de transformation et d’artisanat, et en les y formant. Dans le nord d’Haïti, l’organisation encadre 805 paysannes.

Elles témoignent : « Nous sommes capables de faire de l’élevage comme les hommes. Avant, la terre, c’était seulement pour les hommes. Aujourd’hui, les femmes ont leur propre jardin potager et on peut stocker les semences pour l’avenir. (…) On aimerait informer d’autres paysannes, partager avec elles notre expérience, qu’elles comprennent la nécessité de s’organiser ensemble. » Parmi elles une « technicienne agricole » et une « comptable maniant l’informatique », toutes deux aidées par l’organisation.

A titre d’exemple, «  Passer cadeau  » est l’expérience de gardiennage d’animaux domestiques mise en place par AFLIDEPA. Le principe est le suivant : chaque jeune fille/femme reçoit un animal domestique (vache, chèvre …) pour un temps déterminé durant lequel elle prend soin de l’animal dont elle garde le lait et/ou la progéniture. Au bout de ce temps, elle rend l’animal à l’organisation qui le « prête » alors à une autre personne. [1].

Les femmes apprennent ainsi le métier d’éleveuse, auparavant réservé strictement aux hommes, et retirent un revenu de la vente du lait. Cela leur permettra de payer la scolarité de leurs enfants. Pour les Haïtiennes, la priorité, c’est la scolarité de leurs enfants. Les écoles sont rares et très éloignées. De plus, chaque famille doit payer tous les frais de scolarité de ses enfants, ce qui est un énorme frein à la scolarisation.

https://www.entraide.be/Passer-cadeau-avec-AFLIDEPA

Vous avez des projets en Haïti !!!

Faites-vous membre de la plateforme

Lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Notre lettre vous informe des activités de la plateforme et de ses membres.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.