×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 72

Rapport de formation sur la Muso

 Janvier – Février 2014

Formation du MusoLa formation de Mutuelle Solidarité (MUSO CIDeCS) prévue du 06 Janvier 2014 au 14 Février 2014, s’est tenue, à Moreau (Hauts de Saint-Marc). Cette formation /atelier a été organisée dans le cadre des activités du Projet d’Appui à la Relance Agricole et à l’Accroissement de la Sécurité Alimentaire dans les Hauts de Saint- Marc.
Elle était destinée à une quinzaine de femmes vivant dans les Hauts de Saint-Marc.

Cette formation de 6 semaines a été clôturée le 14 février 2014 par le coordonnateur du projet Harold Errié. Dans son discours de Clôture, il a remercié les participantes pour leurs présences et leurs comportements pendant toute la durée de la formation. Il a rappelé aux participantes que la formatrice,Gorettie Charles, sera toujours présente en tant qu’animatrice de ce groupe pour une durée de 1 an ou plus suivant les besoins.

Formation du MusoD’après tout ce qui a été vu durant le déroulement de la formation, il est évident que la création de la MUSO dans la zone va apporter un grand plus dans la vie sociale et dans les activités  économiques. Il est recommandé aux participantes de se lancer dans l’obtention de crédits afin de créer des activités économiques rentables et ainsi augmenter les cotisations régulières. Quant aux promoteurs du projet, leur rôle dans l’épanouissement et la pérennisation du groupement MUSO est primordial et l’un des apports à plus long terme qu’ils pourraient fournir consisterait en des séminaires de formation supplémentaires au bénéfice des membres de la MUSO. Particulièrement il faudrait approfondir, d’une part, le module concernant la gestion ou résolution de conflit et d’autre part, élargir les notions de gestion économique ou d’économie domestique en mettant l’accent sur l’octroi de crédit.

Sachant que les femmes qui composent la MUSO sont toutes des compagnes ou conjointes de planteurs, le crédit agricole et les filières de transformation agricole peuvent constituer des priorités susceptibles de susciter des opportunités économiques nouvelles et de relancer les activités féminines dans la zone.

En fin de compte, le processus de formation qui vient de s’achever a bien réussi, compte tenu des progrès effectués par le groupe MUSO pendant la période même de formation. La maitrise des outils et des comportements enseignés sera définitivement acquise tout au long des pratiques de fonctionnement et en fonction de la supervision et de l’accompagnement que la formatrice continuera à apporter au sein du groupe 

Formation du Muso Formation du Muso